• JOUR 1 : Dimanche à FLORENCE

    Dès la descente du bus, premier contact avec l'histoire, nous sommes au bord de l'Arno, juste en face du si fameux PONTE VECCHIO

    FLORENCE, Accademia, Uffizi

    qui soit dit en passant, nous a un peu déçu, surtout lors de notre passage SUR le pont... Mais une bonne surprise nous attendait : notre chambre malgré l'heure matinale était disponible ! Une bonne douche et hop c'est parti pour :

    • Rejoindre au plus vite l'agence CAF qui avait bien voulu nous inscrire sans règlement préalable pour la visite avec guide français de 2 musées pour lesquels nous avions lu qu'une visite sans pré-réservation était impossible sans 3 à 4 heures de queue. Très sincèrement, nous nous serions bien passé des guides et nous aurions préféré visiter à notre rythme avec un audio-guide... mais.... nous avons eu notre « coupe file » moins cher que partout ailleurs et sans règlement d'avance : on ne peut pas tout avoir.
    • Reboire notre second expresso du jour (il sera suivi de bien d'autres)...
    • Rejoindre pour 11 h 15 la porte d'entrée du Musée de l'Accademia où avec un petit groupe d'espagnols nous avons eu droit à la visite en deux langues successivement.... Sympa cette petite révision en espagnol non prévue...

    Quelles sont nos impressions sur ce musée en particulier et les autres en général ?    Quel dommage que les chefs d'oeuvres qu'ils contiennent ne soient pas mieux mis en valeur...    On n'y voit rien, les lampes sont mal placées et tout aurait besoin d'un coup de baguette magique... ce qui est vrai hélas pour l'Uffizi AUSSI.

    Au Musée de l'ACCADEMIA, personnellement le DAVID de MichelAnge m'a séduite comme tout le monde sans doute, mais la disproportion des mains a gêné mon appréciation de la sculpture.... Reste de la règle des proportions transmise par mon professeur, ce cher DIADJI... En fait, si vous manquez de temps et d'argent, il vous suffira d'admirer sa copie conforme gratuitement sur le parvis du PALAZZO VECCHIO.

                 FLORENCE, Accademia, Uffizi              FLORENCE, Accademia, Uffizi  

    Sortis de la Galerie, nous prenons le chemin de la Galerie des OFFICES pour un repérage pour notre RV de l'après midi avec le second guide, et nous grignotons un quart de poulet frites dans une petite guinguette, autour du DUOMO. Après notre 3e ou 4e expresso, direction l'hôtel après un premier coup d'œil rapide à l'ensemble du, ou nous nous écroulons sur le lit après avoir pris la précaution de mettre le réveil pour notre seconde visite de la journée. La Galerie des OFFICES (UFFIZI) est bordée de colonnes entre lesquelles s'insèrent les statues (géniales) de grands hommes... J'ai eu le temps d'en prendre quelques uns en photo car malgré le coupe file il nous a fallu attendre 20 minutes pour entrer avec un petit groupe à majorité française auquel se joignaient quelques uns des espagnols du matin.

    FLORENCE, Accademia, UffiziFLORENCE, Accademia, UffiziFLORENCE, Accademia, UffiziFLORENCE, Accademia, UffiziFLORENCE, Accademia, UffiziFLORENCE, Accademia, Uffizi 

    Toujours la même sensation de cafouillis dans ce musée, où les œuvres sont pourtant classées nous dit-on chronologiquement... Dommage. Photos interdites. Si j'ai adoré les retables de Giotto, j'ai été globalement déçue par la salle de Boticelli où les deux plus fameuses toiles gigantesques du Printemps et de la Naissance de Vénus ne correspondent absolument pas à ce que j'avais imaginé en en regardant des reproductions. Elles sont sombres, peut être elles aussi trop mal mises en valeur. J'ai admiré par contre sa Madonne à l'enfant Saint Jean jeune et deux anges, que je n'avais jamais vu... Merveille aussi que le Rond Doni de Michel Ange ! Par contre, très difficile d'apprécier l'adoration des mages de Léonard de Vinci. On aperçoit plus qu'on ne voit l'ébauche de la toile faite par le maître.

    FLORENCE, Accademia, Uffizi

    Bravo à Le Caravage : une très forte impression m'a été laissée par la tête de la méduse et son regard rempli d'horreur, peut être parce qu'elle, elle est en pleine lumière et que c'est la dernière oeuvre que j'ai vue avant de partir...

    FLORENCE, Accademia, Uffizi

    En sortant, on a eu la chance d'avoir un coucher de soleil sur la PIAZZA DELLA SIGNORIA...et qu'il n'y ait pas trop de monde sur la LOGE DES LANZI pour y admirer l'enlèvement des Sabines de Gianbologna, Persée de Cellini, et autres Hercule et faire le tour du Neptune et de sa fontaine de Bartomeleo Amannati

    FLORENCE, Accademia, Uffizi FLORENCE, Accademia, Uffizi FLORENCE, Accademia, Uffizi  FLORENCE, Accademia, Uffizi

    avant de nous "poser" enfin (un soupçon de fatigue se faisant sentir quand même) sur la Piazza, sur la terrasse d'une pizzeria (pas terrible) quasiment au pied du Pallazzo Vecchio

    Nous y avons fait la connaissance de trois dames mexicaines, en vacances en Europe, en veine de parler français ; le résultat a plutôt été un langage "franco tex mex" très sympathique et très imagé jusqu'à la fin du repas (ceci a compensé cela, je vous fais donc grâce de l'adresse de cette pizzeria).


     Une bonne première journée, ponctuée d'un magnifique feu d'artifices tiré du piazzale Michelangelo à l'occasion de la célébration du Calcio.



    4 commentaires